14 avril 2016

Sagesse en mots

Le printemps est bien arrivé !

Clise

Deux moines

Deux moines qui faisaient un pèlerinage parvinrent au gué d'une rivière.
Ils virent là une jeune fille parée de ses plus beaux atours et
qui d'évidence était dans un grand embarras,
car elle ne voulait pas abîmer ses vêtements et la rivière était en crue.
Sans autre préambule, un des moines la prit sur son dos,
traversa la rivière et la déposa sur la terre ferme de l'autre côté.
Puis les moines continuèrent leur chemin.
Mais l'autre moine au bout d'une heure se mit à maugréer :
"Ce n'est pas bien de toucher une femme;
les contacts étroits avec les femmes sont contraires aux commandements.
Comment as-tu pu enfreindre la règle des moines ?"
Le moine qui avait transporté la jeune fille marchait en silence.
A la fin, il remarqua : "Je l'ai déposée au bord de la rivière il y a une heure,
pourquoi la portes-tu encore ?"
Combien de fois ressassons-nous des images ou des actes passés depuis très longtemps ?


A l'image de ce moine sage, vivons au temps présent, et apprenons à lâcher-prise au passé,
même s'il n'est pas ''correct''.

Posté par clise à - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Sagesse en mots

  • Merci pour ce partage...
    Le passé a fait que nous sommes ce que nous sommes, mais il faut parvenir effectivement à lâcher prise...
    Bises, belle journée.

    Posté par NiniDS, 14 avril 2016 à 07:13 | | Répondre
Nouveau commentaire